samedi 14 avril 2018

Petit troll entre amis... Ou pas.

Voici ce que j'ai aperçu récemment sur Facebook. Cela commence avec un post relatant un article de Valeurs Actuelles. Vous pouvez agrandir les images en cliquant dessus.


Pour ceux qui ne connaissent pas Valeurs Actuelles : voici une petite vidéo sympa qui décrypte bien la ligne éditoriale de ce brûlot réactionnaire. https://youtu.be/wpSf8jXiWTY

Mais ce qui m'intéresse : c'est la valse des commentaires qui vont suivre, et qui sont plus affligeants les uns que les autres.

J'ai flouté les pseudonymes et avatars, par respect pour les personnes concernées et préserver l'anonymat.
Merci de votre compréhension.

Le poids des mots

La théorie du grand remplacement, c'est trop "gentil". Il faut utiliser des mots qui choquent ! 
Un "génocide par substitution", ça en jette, non ?
PS : la vidéo n'a pas grand intérêt, et reprend allègrement la théorie du grand remplacement. Ils ont juste changé les circonstances...


Les canards comme VA adorent les petites phrases chocs ! Et moins elles ont de sens, mieux ça marche. Alors pourquoi s'en priver ? 
Et commence doucement un déluge de haine et d'ignorance crasse.

Bien sûr : c'est pas comme si les études statistiques ne servaient pas à étudier des phénomènes à grande échelle, phénomènes que vos yeux ne peuvent pas voir ! Non : la paranoïa c'est bien. Ça explique tout et c'est trop coool ! Oui, tous le monde sait que le problème c'est les bobos gays-trans-islamo-gauchiasse-francs-maçons. Quoi ? Se remettre en cause ? Pourquoi faire ?


Puis les mots deviennent lourds. Très lourds. Un peu de racisme ? Allez : on va insulter un homme noir en le traitent de singe et d'arboricole. Ça va donner beaucoup de consistance au débat et ne va pas du tout nous donner l'impression de patauger dans une fange malodorante. 
PS: J'ai pris le temps de dénoncer ces propos à la plateforme.


Terminons par des commentaires totalement objectifs, pas du tous antisémites, dans la continuité du débat, et appuyés par des... une source totalement fiable et pas du tout emprunte de propagande russe...


Bonus :
J'adore les "y'a qu'à" et les "faut qu'on".
Leurs vies semblent tellement si simples...

Vous avez tout lu ?
Bon, je vais être gentil :

jeudi 22 mars 2018

Ubuntu Budgie

J'ai testé pour vous : Ubuntu Budgie !

Budgie est un environnement de bureau développé depuis 2014 par l'équipe de Solus Linux pour leur propre OS. Des développeurs Ubuntu (eux, là) l'ont trouvé sympa et -magie du logiciel libre- ont réussi à l'intégrer au système Ubuntu.

Budgie Desktop

Si Budgie s'appuie sur les librairies de Gnome, Gtk+ en particulier, la composition du bureau reste assez différente. Budgie s'affiche avec un dock planck personnalisable à gauche et  un panneau en haut de l'écran. Ce dernier comporte à sa gauche un menu d'application et sa droite : les icônes de notification et de session utilisateur.


Bureau par défaut (Session Live)
Bureau, une fois personnalisé
Il est tout à fait possible de changer l’emplacement, l'apparence et la réactivité du panneau, du dock Planck, etc

Menu des applications

Le menu des application reste très classique en somme avec un tri par catégorie et un champs de recherche.

Menu des applications

Le panneau latéral

C'est un élément original propre à Budgie (enfin, à ma connaissance). Il peut contenir entre autre un agenda et un espace de notifications ou s'affiche les messages. Je n'ai pas encore pris le temps de tester : mais peut être est il possible d'ajouter d'autres composants au panneau.

Panneau latéral : agenda et notifications



Le dock Planck

Le dock Planck 

Le dock Planck est facile à personnaliser. Ouvrez une application : par exemple : VLC. Dès que le dock affiche l'icône de la fenêtre : cliquez droit dur l'icône, puis dans le menu sur "épingler au dock" pour en faire un raccourcis permanent. pour l'opération inverse : cliquez droit sur l'icône puis décochez la case.

Vous pouvez configurer le dock Planck en cherchant dans le menu des applications : "planck préférences". Et vous pouvez même épingler la fenêtre pour configurer Planck plus facilement.

Zone de notifications

Budgie offre par défaut une zone de de notification en haut à droite de l'écran. Elle permet de gérer la session, activer un mode nuit (change la température des couleurs), la connexion réseau, l'énergie, etc.
La dernière icône à droite (avec la flèche) sert à afficher ou cacher le panneau latéral.

La zone de notification, en haut à droite par défaut.

Files

Files (fichiers en français) est le nom du navigateur de fichier par défaut proposé par Budgie.

Le navigateur de fichier

Panneau de configuration

Budgie semble conserver le panneau de configuration Ubuntu Unity en l'état. 

Le panneau de configuration

La console

Rien de vraiment neuf sous le soleil bien que je ne connaissais pas cette console ci, nommée  Tilix.

Le console Tilix. Facile à personnaliser.

Avantages et inconvénients

  • Un design sobre, moderne, élégant, homogène et compact.
  • Un bureau facilement personnalisable à souhait.
  • Un choix de suite logiciele parfaitement fonctionnel.
  • Ubuntu : un OS facile à utiliser, pas de surprises de ce côté là.
  • Une image iso un peu instable et lourde en mode live.

Obtenir Ubuntu Budgie

Si ce n'est pas déjà fait : en installant Ubuntu !
Téléchargez (gratuitement) Ubuntu Budgie depuis la plateforme et installer Ubuntu.

Si vous n'avez encore jamais installé Ubuntu : voici un tutoriel pour vous aider. https://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/obtenir_cd_ubuntu

Installer Budgie sur Ubuntu

  1. ouvrir la console
  2. Ajoutez le dépôt en tapant la commande suivante
    sudo add-apt-repository ppa:budgie-remix/ppa 
  3. Mettez à jour la liste des pakges disponibles
    sudo update  

  4. Instalez le bureau
    sudo apt install budgie-desktop-environment 

  5. Déconnectez la session utilisateur : puis avant de vous reconnectez, changez le choix de bureau en cliquant sur l'icône à côté de votre identifiant et choisissez Budgie Desktop.

lundi 4 décembre 2017

It's hard to explain

Je cherche une âme sœur,
Qui se fera l'écho de mon cœur.

Je me joue pour mon alter égo,
D'un rêve aux reflets indigos.

Je pourrai enfin sortir de la nuit,
Et m'arracher à mon ennui.

J'aurais du mal à l'expliquer,
Tout ce que je pourrais l'aimer.

(poème personnel)


lundi 9 octobre 2017

News

Je me suis lancé dans la programmation d'un serveur web de bas niveau en python. Je vous donnerai des nouvelles ultérieurement. je suis curieux de voir si je vais y arriver et surtout quand ! Je devrais peut être aussi me faire un compte github. Git est un excellant outil après tout.


J'ai voulu tester Google Site : mais si la nouvelle interface pète le feu avec du responsive design : je trouve qu'elle manque cruellement d'outils de personnalisation. Pour l'instant, blogger est nettement mieux.

Conseil du jour : Manjaro est un excellant système d'exploitation. Il est basé sur Arch, développé en Rolling Release, et fourni par défaut avec les bureaux KDE et XFCE.